Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog

Nom du blog :
dikakpekane
Description du blog :
Pour rétablir certaines vérités historiques qui font défaut à la culture pêcheur de fouta (Soubalbé)
Catégorie :
Blog Société
Date de création :
19.06.2006
Dernière mise à jour :
22.06.2006

RSS

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or dikakpekane
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· Ségoubaly de Guelaye Ali Fall
· Le Pekane: Grandeur et Histoire d' Oumar N'DIAYE
 

Statistiques 2 articles


Derniers commentaires

je suis tres satisfais de votre article et vous encourage sur le tres jolie travail que vous etes entrain de f
Par alassane sarr , le 12.09.2012

slt je m'aplel aliou gaye originaire de la region du fleuve .j'aimerai que quelqu'un m'aide a retrouver des so
Par gaye, le 09.03.2012

je viens de lire ce récit de celui qui était guélaye ali fall et j'écris pour manifester toute ma satisfaction
Par Niang Amadou Hamé, le 31.10.2008

je viens de lire ce récit de celui qui était guélaye ali fall et j'écris pour manifester toute ma satisfaction
Par Niang Amadou Hamé, le 31.10.2008

je viens de lire ce récit de celui qui était guélaye ali fall et j'écris pour manifester toute ma satisfaction
Par Niang Amadou Hamé, le 31.10.2008

Voir plus

RSS
Recherche
Recherche personnalisée

Ségoubaly de Guelaye Ali Fall

Ségoubaly de Guelaye Ali Fall

Publié le 22/06/2006 à 12:00 par dikakpekane
Bonjour Safi, merci pour ta compréhension et surtout pour ta précision apportée à la suite de ma réaction faite au sujet de ta traduction de Ségoubaly. Au fait le Pekane n'est pas une poésie, c'est plutôt un slam, ce qui consiste à concilier la magie des mots à la puissance de la voix humaine, le tout véhiculant la bravour, les moments solonnels, la description, géographique, physique, naturelle, stratégique et les mystère du monde aquatique.

D'ailleurs le Pekane se résume à cette fameuse et mystérieuse mélodie issues des profondeurs des fleuves, emportée par les creus des vagues, amplifiée par le silence des nuits, et finalement confiée et appropriée par les dignitaires voire les notables des soubalbés, pour finalement en faire un symbole voire un pacte avec les vivants de profondeurs aquatiques.

Guelaye Ali FALL, a été investi par les dignitaires soubalbé pour être le porte drapeau de Pekane, grâce à son génie, son talent, son savoir du monde fluvial, et la finesse de sa voix.

Il était aussi un fédérateur de l'ethnie soubalbé, de la comminauté Halpulaaren ou foulbé en général de notre Fouta. Il a aussi bénéficié de moyens modernes telle l'arrivée des médias comme les radios nationales à l'aube des indépendances. Cependant le Pekane a toujours exister depuis l'aube de temps sous forme de poésie traditionnelle, qui n'était décrite qu'aux moments de pêche, de soirée entre pêcheurs, d'affrontement entre les pêcheurs pendant les combats avec les alligators, caïmans et autres, la course des pirogues.

Guelaye a réussi de faire sortir le Pekane de cette forme traditionne et de le faire évoluer vers sa forme d'exploitation actuelle.

Cependant que le chemin à été long et parsumé de difficultés pour Guelaye Ali FALL, pour enfin en arriver là et devenir le fondateur de la grande école du pekane moderne. C'est pour cette raison que j'ai souligné qu'il est très important de traduire le pekane, encore plus (Ségoubaly par exemple), mais surtout de reconstituer le message dans sa vérité historique, afin de faire comprendre l'essens et le fond de ce poême à la fois tragique, héroïque, et symbolique. Ségoubaly est une histoire réelle à la fois symbolique ey magnifique par sa forme poétique mais tragique et douleureuse par son message de fon, elle s'est déroulé à Djeol, le personnage existait, et Dikal témoins de cette histoire à l'époque, la façonnée à la forme d'une métaphore, afin de décrire tout ça, et qui mieux pour en parler, en répandre si ce n'est son élève et fidèl fils nommé Guélaye Ali FALL par le biais de sa belle voix et son sens de la manie des mots qui captent et stimule les auditeurs. Voilà pourquoi, Guélaye commence ainsi dans Ségoubaly: "Ségoubaly, Ségoubaly é Samba, Tout Futa je vous suggère d'écouter l'histoire de Ségoubaly, le meilleur intertèpète de ségoublay, vous le décrit par la puissance de sa magie des mots, car le maître incontesté, celui qui m'a appris, qui m'a transmis, qui m'a confié et finalement m'a autorisé de slamer Ségoubaly, s'appelle Dikal N'DIAYE de Djeol" et il enchaine la suite. Ce passage là ne figurait pas dans votre traduction, donc la source et la valeur de la traduction en sortaient diminunées.

Ma contribution dans l'histoire de Pekane, son aspect culturel et religieux, ses origines et sa transformation professionnelle ainsi que le parcours symbolique de Guelaye Ali FALL, seront bien mentionnés dans mon futur livre dont le titre est: Le Pekane ou la mélodie des fleuves. A titre d'information, Guelaye Ali FALL s'appellait Ali Djeïnel Fall, ce pseudo lui a été atribué pendant la grande et majestueuse cérémonie d'investiture en qualité de l'ambassadeur de la propagation de Pekane et de porte drapeau de Pekne dans le milieu des soubalbés et de Fouta, dieu seul sait que cette soirée à été symbolique par les actes qui s'y sont déroulés, par la marque et la grandeur des dignitaires présents à ce moment et surtout par le consens de rachat de Pekane, pour enfin autoriser notre célébre et unique maître Guelaye Ali Fall d'en faire dans le monde entier. Sa mission a été parfaite.

Vous le saurez davantage dans mon livre. A partir de cette soirée Les dignitaires soubalbés ont autorisé Ali Djeïnel FALL d'utiliser ce fameux nom de scene: Guelaye Ali FALL.

Auteur: Oumar N'DIAYE de Djeol.

** C'est d'une telle richesse que j'en ferai un billet visible demain ou après demain. De ta signature évidemment. Merci infiniment.


:: Les commentaires des internautes ::

N'DIAYE le 08/12/2006
Le Pekane et l’investiture de Guelaye Ali FALL


Comme promis chère Safi BA, je t’envoie cet article pour donner suite à mon premier article sur les Origines du Pekane.

J’ai l’habitude de dire : « de la raison naît la clarté, la simplicité et la certitude des idées et de l’obscurantisme résulte l’hésitation, l’incertitude et le tâtonnement ».

En réalité Guelaye ou de son vrai nom Ali Hameddine (ou Ali Djeïnel) n’était pas du tout destiné à exploiter la poésie Pekane ou même de le chanter.

Car le Pekane au départ était la propriété privée de la famille des DIEYE dans le Toro, qui jouait le rôle de l’ethnie griotte des Subalbé à l’époque, cette famille était la seule autorisée à chanter le Pekane pendant les mariages des Subalbé ou pendant les cérémonies de combat contre les alligators, c’était une source de revenue pour eux.

A l’époque Baaba Demba DIEYE était la référence et le dignitaire le plus illustre de la poésie Pekane.

Cependant Ali Djeïnel originaire du village d’Aram et faisant partie des familles notables des Subalbé va briser ce monopole.

Tout d’abord, il fut fasciné par la grandeur et la richesse des formules magiques de Pekane, pour finalement commencer à le chantonner en faisant pâturer ses bêtes (car il était plus berger que pêcheur). Sa belle voix commença à attirer tous les petits bergers du coin qui venaient l’écouter avec émerveillement et ils repartaient fascinés par la manière dont ce petit Ali Djeïnel formulait ses poèmes.

L’histoire commença a se répandre dans le village, comme quoi qu’Ali Djeïnel issu d’une famille notable de pêcheurs chantait discrètement le Pekane sans l’autorisation des propriétaires officiels.

Les familles DIEYE qui vivaient des revenues de cette poésie commencèrent à s’inquiéter d’éventuelles conséquences de telle forme d’exploitation de Pekane, car tout le monde était unanime que ce petit Ali Djeïnel avait une voix incomparable et que c’était un don de la nature.

Le laisser chanter le Pekane était une condamnation totale, ils décidèrent de venir se plaindre aux dignitaires Subalbé de l’époque, pour leur demander de l’interdire de chanter le Pekane.

Il continua de chanter le Pekane malgré l’interdiction qui lui est faite, c’était plus fort que lui, cette passion et cet amour de Pekane étaient inébranlables.

Constant leur impuissance face à la détermination du jeune homme qui commençait à se faire un nom, les dignitaires Subalbé décidèrent de racheter le Pekane aux familles des DIEYE, une manière d’acheter leur accord et d’obtenir leur paix.

C’est le grand tournant dans l’histoire de Pekane, car pour la première fois le Pekane va sortir de sa forme de chanson de griot pour devenir une propriété culturelle et intellectuelle des l’ensemble des Subalbé voire de la communauté Pulaar toute entière.

Désormais, il sera façonné, reformulé et enraciné dans la magie des eaux en étant accompagné par des diatribes sécrètes que seuls les Subalbé connaissent.


Pour marquer l’histoire de ce grand tournant, une grande soirée Pekane fut organisée par les grands dignitaires des Subalbé afin de célébrer l’investiture du futur magicien de Pekane : Guelaye Ali FALL.

Cette soirée fut grandiose et pleine de symboles, car c’est dans cette soirée que les grands diaaltaabé ont autorisé Ali Djeïnel de chanter le Pekane en plein public après que les DIEYE aient fini de chanter, pour illustrer ce tournant sept grands alligators aux dangers multiples ont été quitté le fleuve pour venir jusqu’au centre de la soirée et le petit Ali a été autorisé de caresser leurs mâchoires, à la fin de cette scène ces grosses sont repartis comme ils étaient venus et de là ils ont dit au petit Ali à partir d’aujourd’hui tu utiliseras le nom de scène Guelaye Ali Fall. Voilà comment est né le pseudo Guelaye.


Par Oumar Moussa N’DIAYE de Djeol

Mon blog


Niang Amadou Hamé le 31/10/2008
Je viens de lire ce récit de celui qui était Guélaye Ali Fall et j'écris pour manifester toute ma satisfaction. Je suis du village de Aram et j'ai toujours pensé que personne ne connaissait Guélaye autant que nous mais je m'étais trompé. Ce que vous en savez est vraiment à la dimension de l'homme. Mais je pense que ce qu'était sa vie reste ignoré par le reste du monde en dehors de la communauté haal pulaaren.


Niang Amadou Hamé le 31/10/2008
Je viens de lire ce récit de celui qui était Guélaye Ali Fall et j'écris pour manifester toute ma satisfaction. Je suis du village de Aram et j'ai toujours pensé que personne ne connaissait Guélaye autant que nous mais je m'étais trompé. Ce que vous en savez est vraiment à la dimension de l'homme. Mais je pense que ce qu'était sa vie reste ignoré par le reste du monde en dehors de la communauté haal pulaaren.


Niang Amadou Hamé le 31/10/2008
Je viens de lire ce récit de celui qui était Guélaye Ali Fall et j'écris pour manifester toute ma satisfaction. Je suis du village de Aram et j'ai toujours pensé que personne ne connaissait Guélaye autant que nous mais je m'étais trompé. Ce que vous en savez est vraiment à la dimension de l'homme. Mais je pense que ce qu'était sa vie reste ignoré par le reste du monde en dehors de la communauté haal pulaaren.
Mon blog


Niang Amadou Hamé le 31/10/2008
Je viens de lire ce récit de celui qui était Guélaye Ali Fall et j'écris pour manifester toute ma satisfaction. Je suis du village de Aram et j'ai toujours pensé que personne ne connaissait Guélaye autant que nous mais je m'étais trompé. Ce que vous en savez est vraiment à la dimension de l'homme. Mais je pense que ce qu'était sa vie reste ignoré par le reste du monde en dehors de la communauté haal pulaaren.
Mon blog


gaye le 09/03/2012
slt je m'aplel aliou gaye originaire de la region du fleuve .j'aimerai que quelqu'un m'aide a retrouver des sons du grand maitre de pekane guelaye ali fall . mon adress electronic et le suivante yella.gaye@gmail.com. merci....
http://aliou.centerblog.net